Logo FFSAVATE
Fédération Française de Savate boxe française & D.A.
 

Prévention des violences sexuelles, tous concernés !

L’ensemble des acteurs sportifs (dont les fédérations sportives délégataires) sont impliquées dans le développement d’une démarche Éthique, conformément à la loi n°2017-261 du 1er mars 2017 visant à préserver l’éthique du sport, à renforcer la régulation et la transparence du sport professionnel et à améliorer la compétitivité des clubs.
 
Le Ministère chargé des sports a mis en ligne dans la rubrique « Éthique et intégrité » , plusieurs outils permettant de lutter et prévenir les incivilités, des violences et des discriminations dans le champ du sport. L’arborescence retenue est celle d’une entrée par problématique : violences sexuelles, bizutage, harcèlements, racismes, haine LGBT+, sexisme.
Les fiches mises en ligne permettent d’accéder à toutes les informations clés pour mieux appréhender chacune de ces problématiques : leurs périmètres, leurs enjeux, les outils de prévention, pour les approfondir et pour mieux accompagner les victimes ainsi que des répertoires de contacts.
 
Le kit de prévention des violences qui s’inscrit dans une campagne de sensibilisation nationale, a été aussi mis en ligne à l’attention des clubs sportifs et des établissements avec des outils d’information et de sensibilisation téléchargeables : flyers, affiches sur la prévention des violences sexuelles. 
carr_7026

CONTRôLE D'HONORABILITé

La FF SAVATE a mis en place, selon les prescriptions du ministère des sports et de manière pro active, un contrôle automatisé de l’honorabilité de ses encadrants et dirigeants.
Concrètement, le contrôle d’honorabilité consiste à contrôler le fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles et violentes (FIJAISV) s’agissant de tous les encadrants et des dirigeants licenciés à la Fédération. La finalité de ce contrôle est d’identifier, parmi les licenciés, ceux qui n’ont pas le droit d’exercer en tant qu’encadrant ou dirigeant et de veiller à ce qu’ils soient effectivement écartés de ces missions.
Il ne s’agit pas d’une mesure de défiance mais une manière de valoriser l’engagement des clubs, des encadrants et dirigeants associatifs en faveur d’un sport inclusif, éducatif et responsable.